Follow:

Dév. Personnel

Se définir des objectifs pour réussir, mon nouveau défi

Bonjour bonjour les amis fleuris ! 🙂

J’ai décidé d’écrire cet article sur une pratique qui est très conseillée par les méthodes de développement personnel : celle de se fixer des objectifs pour progresser.

Avant ça…

J’étais le genre de personne à faire 150 listes de « moi en mieux quand j’aurais fait ça » « trucs à acheter ». Je les mettais ensuite dans un coin et je les oubliais complètement, autant vous dire que je n’étais pas très productive. Je démarrais souvent une passion que je ne continuais jamais après que l’effet de nouveauté soit estompé. Je ne ressortais jamais mes listes pour une raison simple : j’avais peur d’être déçue de ne pas tenir les objectifs que je me fixais.

Après être tombée en amour pour le sport (voir l’article), j’ai découvert les livres/articles de développement personnel (et là, ça été le grand amour pour certains d’entre eux). Je me suis rendue compte que, comme avec le sport, je pouvais moi aussi être capable de grandes choses si je m’en donnais les moyens. Un conseil revenait souvent dans ces livres, celui de se fixer des objectifs pour réussir. En 2016, j’étais « perdue » dans le brouillard du quotidien, je n’étais pas heureuse, je voulais que les choses changent : j’ai donc testé plusieurs méthodes avec cette notion d’objectifs pour sortir de ma zone de confort et réaliser les projets que j’avais vraiment envie de faire.

 

Je vous livre ici mes conseils et la façon dont j’ai procédé pour m’aider dans mon quotidien. N’hésitez pas à changer les éléments qui ne vous conviennent pas, ce ne sont que des conseils 🙂

Par où commencer ?

Trouver le support idéal

Dans un premier temps, trouver le support qui vous plaît le plus (ne vous découragez pas au premier essai si cela ne vous convient pas) : en créant un tableau de visualisation, en collant une feuille près de votre miroir, en créant un bullet journal. Faites-vous plaisir !

De mon côté, j’ai opté pour un petit carnet que je garde sur moi pour dessiner et noter mes idées. Je le relis régulièrement, cela me permet de revoir mes objectifs durant le mois. Je pense dans un avenir proche essayer également le tableau de visualisation, mais je suis assez perfectionniste, cela me demanderait pas mal de temps que je n’arrive pas encore à m’accorder. J’ai (presque) essayé le bullet journal, mais le temps que je devais passer dessus pour le rendre joli m’a un peu découragée. C’est pour cela que j’insiste sur le fait qu’il ne faut pas hésiter à tester le support qui vous convient le mieux.

 

Se recentrer sur nos objectifs

Tout d’abord il est important, à mon avis, de faire un « point » avec vous-même, cela vous permettra d’y voir plus clair dans votre vie. Pour cela, j’ai utilisé deux méthodes différentes mais complémentaires.

Tout d’abord, j’ai rempli le questionnaire aidant à la création d’un tableau de visualisation (sans faire le tableau, hem…). Je le partage ici avec vous :

Questions sur le Long terme :

  • À quoi ressemble ma vie idéale ?
  • Qu’est ce qui vaut la peine d’être vécu ?
  • Sur votre lit de mort, qu’aimeriez-vous avoir accompli ?

Questions sur le Court terme (les choses que vous souhaitez changer à partir de maintenant) :

  • Quelles activités souhaitez-vous apprendre ?
  • Quels loisirs et quelles activités faites-vous déjà, mais pour lesquels vous souhaitez vous améliorer ?
  • Quels sont vos objectifs professionnels ? De quoi avez-vous besoin pour les atteindre ?
  • Quels sont vos objectifs relationnels ? (avec quel genre de personne souhaitez-vous être, comment aimeriez-vous passer du temps avec elle)
  • Comment voulez-vous que les gens se souviennent de vous ?

 

Grâce à vos réponses, vous pouvez définir vos objectifs en deux catégories : ceux à long terme, et ceux à court terme.

Une fois que vous avez vos principaux objectifs, vous pouvez créer une Mind Map. C’est un exercice très simple pour déterminer les choses sur lesquelles vous voulez travailler à court et moyen terme (1 à 6 mois), car il est possible de le refaire facilement et changer l’axe de travail au fur et à mesure. J’ai réalisé le mien grâce au super article de Marie que je vous conseille fortement.

J’ai choisi comme elle de le faire sur ma vie et non sur mes projets créatifs car j’ai besoin d’un équilibre, mais vous pouvez le faire seulement sur un thème de votre choix.

Notez votre prénom au centre et créez des bulles avec les choses importantes dans votre vie. Répartissez-les en plusieurs catégories comme sur mon exemple. Et maintenant le plus difficile, déterminez seulement les trois plus importantes : ce sera celles sur lesquelles vous vous concentrerez pour le moment. Pour moi, ce sont l’Aquarelle, le Blog et la Lecture.
Je choisis ces axes car j’estime que les autres peuvent attendre ou sont des habitudes déjà ancrées, comme le sport que je pratique sans contraintes 5 fois par semaine, ou la cuisine que je fais systématiquement le week-end pour la semaine.

Grâce à ça, je crée mon plan d’attaque (la prochaine étape pour avancer)  :

  • Se mettre au lit plus tôt pour lire, lire dans le train au moins une fois par semaine (je suis malheureusement sur les réseaux sociaux en général)
  • Prendre une heure dans le week-end et un matin dans la semaine pour faire de l’aquarelle
  • Prendre mon temps sur un midi par semaine pour écrire mes articles sur le blog

Avant de prendre l’habitude de se fixer des objectifs de façon régulière, ne le faites pas tous les jours ou toutes les semaines, essayez d’abord tous les mois. Mettez-le ensuite dans un endroit où vous pourriez le voir régulièrement : sur votre portable, sur votre agenda, en fond d’écran… De mon côté, c’est à côté du miroir de ma chambre et dans mon carnet que je garde sur moi qu’ils ont trouvé leur place.

Commencez par y aller petit à petit, fixez vous des objectifs atteignables : faire une fois par semaine un cours de sport si vous n’en faites pas, réservez un jour dans le mois pour faire une nouvelle activité, etc. Se fixer des objectifs irréalisables est le meilleur moyen pour vous décourager, il faut y aller progressivement si vous voulez qu’ils deviennent des habitudes.

J’en profite pour parler de l’auto-discipline, à quel point nous en avons besoin dans ce monde désormais rempli d’addictions et de satisfactions instantanées. Je vous conseille de lire ce super article sur le sujet.

 

Soyez indulgent envers vous-même

Ne vous jugez pas durement si vous n’y arrivez pas. C’est avec de la bienveillance que vous y arriverez, et non avec la violence de votre jugement sur vous-même. L’exercice doit servir à vous redonner confiance dans le fait d’accomplir de nouvelles activités. La fierté que vous ressentirez lorsque vous aurez réaliser vos objectifs sera vraiment gratifiante pour vous donner la confiance de continuer.

S’il y a certains objectifs que vous n’avez pas réussi à tenir, faites un point avec vous-même : pourquoi est-ce que je ne l’ai pas fait ? Avais-je vraiment besoin de ça ? Essayer de trouver les raisons qui vous ont poussé à ne pas les tenir (voulu ou non, il y a des choses qu’on ne peut prévoir) et expliquer comment vous aurez pu mieux faire, mais en restant dans quelque chose de positif.

Retenez-bien que vous ne devez pas voir l’exercice comme une contrainte. Cela peut prendre également du temps à être mis vraiment en place : j’ai commencé en septembre 2016, j’arrive seulement depuis janvier 2017 à être régulière dans ma pratique et dans mes points sur mes objectifs fixés.

 

Perds-t-on de la spontanéité avec cet exercice ?

Oui et non.

J’avoue ne pas avoir voulu le faire au début, je me disais que ça ne marcherait pas et que prévoir de façon abusive les choses était mauvais. Oui, mais il y une différence entre « trop » prévoir et ne rien prévoir du tout.. 😉 Je procrastinais énormément, et le manque d’objectifs me donnait l’impression de n’être capable de rien. J’ai plutôt le sentiment d’avoir gagné en spontanéité avec le temps : je ne me juge pas s’il y a quelque chose dont j’ai envie sur le moment qui est différent de ce que je m’étais fixé. La vie n’est pas réglée comme du papier à musique, le plus important pour moi est de ne pas procrastiner.

feuilles aquarelle

Mon défi du mois d’avril : prendre du temps pour faire de l’aquarelle

Avec cette article, j’aimerais lancer une série d’article un peu spéciale : celle de vous donner, mois par mois, un résumé des objectifs que je m’étais fixé et ceux que je me fixe pour les mois suivants. Il y a en quelque sorte un engagement de ma part, mais permet aussi de vous motiver à essayer par vous-même et pourquoi pas de le partager avec moi 🙂

Voici donc mes objectifs pour le mois d’avril (comment ça on est déjà au milieu du mois 😉 ?!):

  1. Commencer à lire dans les moments où je suis normalement sur Instagram (je passe beaucoup de temps sur ce réseau) : pendant mes pauses, dans les transports, avant de me coucher
  2. Planifier mon emploi du temps et des objectifs par semaine pour continuer le dessin, l’aquarelle et mon blog à côté de mon travail
  3. Diviser par 2 le temps que je passe sur Instagram : je perds beaucoup trop de temps sur ce réseau et ça ne m’apporte souvent que beaucoup de frustration
  4. Planifier des séances de repos. Je tombe facilement dans le surentrainement, je vais donc essayer plusieurs choses pour trouver un équilibre entre crossfit/récupération douce/massage/yoga
  5. Être dans l’instant présent lors de mon voyage à Bali, ne penser qu’à ça lorsque je serais là-bas

 

Et voilà ! Merci d’avoir lu mon pavé, je vous embrasse et je vous dit à très bientôt mes petites fleurs <3

 

Share on
Previous Post Next Post

Vous pourriez également aimer

2 Comments

  • Reply Anaïs (Green delight)

    Très intéressant cet article ! Ça me serait bien utile, tiens ! Je suis aussi du genre à avoir pas mal de motivation pendant quelques jours et à abandonner mes listes au bout d’une semaine… 😉

    19 avril 2017 at 15:06
    • Reply Fleur

      Merci pour ton retour 😀 Comme pour beaucoup de choses c’est une question d’habitude, faire le point régulièrement permet de ne pas se décourager ou changer d’angle d’attaque si cela ne nous convient pas, de mon côté ça m’a vraiment permis de reprendre confiance en moi ^^

      22 avril 2017 at 20:30

    Leave a Reply