Follow:

Dév. Personnel, Sport

Mon cheminement vers le Yoga

Bonjour à tous <3

C’est un article un peu spécial et très personnel que je vous partage aujourd’hui : celui de ma rencontre et de mon évolution avec le Yoga.

Commençons par le commencement

Tout d’abord, même si la place importante que j’accorde au Yoga dans ma vie est récente, le commencement pour cette pratique date « seulement » de 2016.

Avant cela, comme tout le monde, j’en avais vaguement entendu parler en imaginant des gens un peu hippie être hyper souple et prendre du plaisir dans des positions un peu bizarre (ou comment prendre du plaisir dans la célèbre posture « chien tête en bas » 😉 )

Puis j’ai découvert le blog fraîchement ouvert de Laura en 2015. J’ai accroché dès le début : j’adorais son ton décalé, son humour, mais surtout les histoires incroyables de sa reconversion dans le chemin du Yoga. J’ai suivi son blog avec assiduité, l’enviant pour son courage de changer de voie professionnelle pour un avenir loin du CDI si rassurant, même si étant étudiante à l’époque je ne comprenais pas encore entièrement les enjeux de notre monde du travail.

 

J’ai vu le Yoga sous un œil complètement neuf : ah bon, ce ne sont pas que des postures ? Ce n’est pas réservé aux gens souples très spirituels ?

 

Et la première graine dans mon esprit s’est plantée : j’ai eu envie de faire du yoga. Je n’ai pourtant commencé qu’en mars 2016, mais quelle rencontre ! Je m’étais inscrite à un cours près de mon travail. J’ai beaucoup aimé, je trouvais cela incroyable de voir à quel point mon corps pouvait se détendre, je me sentais si bien après une séance (toi aussi tape dans tes mains si tu t’endormais dans la posture du cadavre 🙂 )

Après cette expérience, j’ai continué quelques cours par-ci par-là, mais rien de très stable. Petit à petit, j’ai commencé à faire quelques postures chez moi au lever. Le programme de Carine Castet m’a beaucoup aidé dans ce sens, je vous recommande ses vidéos si vous souhaitez intégrer un peu de pratique et de philosophie Yogi dans votre quotidien.  J’allais régulièrement dans des cours Oly Be, qui ont l’avantage d’être un peu partout dans Paris à des prix très accessibles.

 

Un signe de l’univers ?

Puis est arrivé le jour où la graine a grandi. Je commençais une journée difficile au travail, une journée de plus à ne pas me sentir à ma place, et là, annonce d’un évènement Facebook : la première retraite de Yoga organisée par Laura, dans une villa magnifique à Bali. Je l’ai vu comme un signe.

Malgré toutes les peurs que j’ai éprouvées (peur de l’avion, peur d’aller à l’étranger, peur de ce que j’allais ressentir une fois là-bas), je me suis lancée et j’ai réservée ma place. J’étais loin de me douter de tout ce qui allait se passer en moi grâce à cette retraite. J’avais décidé de passer dans un premier temps une semaine à Ubud et de faire une partie de l’île, puis de rejoindre la retraite la deuxième semaine.

J’ai adoré Bali : le sentiment de liberté avec le scooter, les routes entourées de rizières, les Balinais très accueillants, le surf, la nourriture délicieuse. C’est le type de pays où il ne faut pas avoir peur de sortir des sentiers battus et de s’éloigner des endroits touristiques (mention spéciale à tous les balinais qui me proposaient de faire le taxi en me voyant marcher en pleine nuit. Au final, c’est des chiens errants dont j’ai dû me méfier !)

 

 

Puis la retraite arriva. Nous étions logés dans une magnifique villa avec deux pratiques de yoga par jour, une au lever et une l’après-midi, avec des méditations mais aussi quelques exercices de réflexions en duo. Je n’aurais jamais cru que certains d’entre eux  allaient être aussi révélateurs pour moi : le premier jour, nous devions réfléchir aux choses qui nous faisaient peur et les dire à notre partenaire. J’ai réalisé que ma plus grande peur, sur le moment, était tout simplement de me rendre compte que mon boulot ne me plaisait pas et que cette situation me faisait souffrir. J’avais peur d’ouvrir les yeux et de changer, et je me suis mise à pleurer comme une madeleine sans pouvoir m’arrêter.

Cette semaine a complètement changée ma vision du yoga et des cours classiques. J’ai réellement pris le temps de sentir les muscles de mon corps se contracter (ce qui m’aide beaucoup pour ma progression en Crossfit et en sport de façon générale), de prendre conscience de ma posture et de ma respiration. J’ai fait pour la première fois une pratique en flow, à mon rythme et non celui d’un professeur. Je peux vous assurez que le sentiment de mouvement est vraiment différent !

 

J’ai également expérimenté plusieurs types de méditation :

  • la méditation d’Osho dynamique, incroyable révélation pour repousser les limites de mon mental.
  • la méditation « seule » avec moi-même (sans application, type Petit Bambou par exemple). C’est là que j’ai compris qu’il était normal que mon esprit parte dans tous les sens lorsqu’on essaye de faire le « vrai » vide au fond de soi, ayant l’habitude d’utiliser un support pour méditer.

 

Retour à la vie « réelle »

Vous me diriez : et le retour alors, comment était-ce ? Sans étonnement, une HORREUR. C’était la première fois qu’un voyage me marquait autant et que le retour était aussi difficile. La reprise de mon job était intenable, d’où ma réflexion et l’envie d’évoluer en posant ma démission. Cette semaine de pause m’a permis de faire le point sur mes envies,  de me donner le courage de réaliser et changer les choses qui ne me convenait pas.

 

J’ai redécouvert mon intuition et l’envie de participer à de grands projets. Tout un tas d’idées à commencer à émerger en moi, m’épuisant complètement mentalement, mais me faisant vraiment sentir vivante, quelque chose que je n’avais pas ressenti depuis si longtemps !

 

J’ai  vraiment senti un « avant Bali » et « après Bali » au niveau de ma pratique de Yoga, mais aussi psychologiquement. C’est pour cela que j’ai décidé de partir faire un Teacher Training 200h de Vinyasa pendant le mois d’octobre… en Inde ! Parce que je souhaite que le yoga prenne une place plus importante dans ma vie.

Je suis loin, je pense, d’être quelqu’un d’authentiquement spirituelle. Mais croire que si je suis alignée avec ce pour quoi je suis faite, alors les choses se feront ; croire que les choses ne se font pas par hasard, que l’univers me donne des épreuves difficiles pour que je sois plus endurcie me rend confiante sur l’avenir.

Et tout ça, c’est grâce au Yoga que je l’ai appris. Le célèbre lâcher prise.

 

 

Merci d’avoir lu mon article.

Avez-vous eu des expériences avec le Yoga ? Racontez-moi tout 🙂 En attendant, je vous dit à bientôt !

Les images de la retraite ont été prise par Laura. N’hésitez pas à faire un tour sur son blog pour découvrir ce merveilleux univers !
Share on
Previous Post Next Post

Vous pourriez également aimer

No Comments

Leave a Reply